1 : Eléphant d’Afrique – crayon Wolf – 2 : Eléphant d’Asie – crayon – 3 : Eléphant d’Afrique – crayon – 4 : Zèbre – crayon et rehauts de gouache blanche – 5 : Pélicans – crayon – 6 : Buffle – crayon – 7 : Buffle – plume et lavis – 8 : Cobra – crayon et ordinateur – Particularité : j’ai dessiné une moitié du sujet que j’ai copiée puis retournée afin d’obtenir une symétrie parfaite qui place ainsi le serpent en « majesté ».

Les coquillages constituent l’exemple le plus évident et le plus parfait de l’omniprésence de la géométrie dans la nature.

Le sanglier courant, l’éléphant et le lapin ont été réalisés au crayon. Le chat au stylo à bille noir et le zèbre, les deux sujets à gauche et les deux à droite sont à l’encre de Chine.